Découvrez Xi An avec moi, ancien coeur historique de Chine

Méditation improvisée près d’une pagode à Xi An
Xi An, ancienne capitale de la RPC et située dans la province de Shaanxi (en plein coeur de la Chine), fut pour moi l’un coups marquants de ce voyage.
D’abord par la mixité des sites touristiques qu’elle propose et aussi par le monde qui y règne.

Soldats de terre cuite / Terracotta Army

Seulement découvert en 1974, ce site est composé de plus 8000 soldats et chevaux de terre cuite.
C’est plutot toute une armée en formation militaire qui se dresse devant vous, l’intention de l’empereur Qin fut de quitter ce monde en montrant la force de sa puissance militaire.
Sa tombe est située à seulement  1,5km du site, et difficile de croire que ces soldats ont plus de 2000 ans.
Tous sont de taille humaine et ont un visage uniques, impressionant de voir la finesse et la precision de ce site. L’histoire raconte qu’il a fallu plus de 700 000 ouvriers pour construire ce site et l’armée.
Soldats de Terre cuite / Terracotta Warriors

Chevaux de Terre Cuite

Un site historique dont j’ai oublié le nom est le refuge de Tchang Kai Chek, ancien leader du parti nationaliste du Kuomintang et celui qui a joué un role initial dans l’unification de la Chine jusqu’en 1949, année ou son compatriote Mao Zedong proclama la République Populaire de Chine.
Arrivé par la voie ferroviaire, je conseille à tous ceux qui inclue un passage à Xi An de se préparer à une masse de gens à la sortie de la gare, j’ai même cru pendant une minute que les 1,3 milliards d’habitants étaient regroupés ici.

Chambre au refuge de Tchang Kai Chek

Salle de repas

Baignoire spécialement réservée au cuisiniers

Breakfast chez les Musulmans de Xi An

Xi An a aussi la particularité d’avoir conservé sa cité, qui est visible par le ciel. La cité entoure le centre ville et il est possible d’y faire du velo, vous y remarquez ensuite ce mélange d’architecture moderne et ancienne, un sentiment plutot bizarre mais unique.

Photos de Xi an sur mon PICASA ici.

A venir: Zhang Jia Je et Feng Huang.

Leave a Comment