Mon Boss m’a dit NON

Bonjour ! 

Ici Phala

Serial Entrepreneur, Self-Made Investor et Auteur du blog Réussir au Canada

J’aimerais te raconter là fois où je me suis rendu compte qu’en fait…

…je n’avais aucun contrôle sur ma vie!

Prêt à entendre la suite?

C’était durant l’été 2015, à l’époque j’étais Directeur de Comptes pour une grosse entreprise et je venais de dépasser mes objectifs de vente. 

J’étais plutôt fier comme tu peux te l’imaginer 😉

 

Alors que j’étais en train de préparer le prochain trimestre de ventes, une amie m’envoie une offre de stage au Laos – mon pays d’origine même si j’ai grandi et vécu dans la banlieue parisienne. 

Le stage dure 4 mois et m’intéresse énormément

Je prends donc contact avec la recruteuse et passe un entretien téléphonique. 

Finalement on me propose le stage

T’imagines ma joie?

Le salaire de 350 euros ne me freine même pas. 

Après tout je n’avais pas “besoin” d’argent avec mon salaire à 6 chiffres. 

 

Pour moi c’est avant tout sentimental

L’occasion de m’épanouir dans ma vie personnelle en reprenant contact avec mes racines

J’avais l’occasion parfaite de perfectionner mon Laotien tout en contribuant à une cause caritative. 

J’en parle donc à mon boss et fait une demande de congés sans solde. 

Je venais de faire une belle performance financière et je savais que je serai de retour à temps pour terminer mon année en beauté. 

De mémoire je lui ai donné une excuse du type:
“Je dois aider mon père à rénover une école dans son village natal.”

Sa réponse?

Il me dit que ça semble difficile à première vue. 30 jours peut-être…

Il en parle à son supérieur mais finalement

RIEN À FAIRE. 

Ils refusent. 

Mets toi à ma place juste 1 seconde ok?

Même si je comprenais leur raison, pour moi ça a fait BOOM dans ma tête.

J’ai compris à ce moment-là que je devrais TOUJOURS demander l’autorisation

même pour un projet de vie personnel! 

Mon temps sera toujours limité par les besoins et intérêts de la boîte. 

Même pour prendre des vacances, je devais valider les dates ! 

 

En plus d’être déçu de ne pas pouvoir retourner au Laos vivre une expérience qui me tenait à coeur

je ne me sentais plus maître de mon destin.

Tu me suis jusqu’ici?

C’est à ce moment-là que j’ai senti l’urgence de devenir LIBRE. 

Je me voulais pouvoir être présent pour ma famille pendant 1, 2, ou 3 mois si besoin. 

Je voulais pouvoir participer aux projets qui me tiennent à coeur

Sans avoir à demander l’AUTORISATION de vivre ma vie à quelqu’un d’autre!

Résultat?

Quelques mois plus tard j’ai posé ma démission et je me suis lancé à mon compte. 


Depuis, je prends quasiment 3 mois de vacances par an. 

Je suis souvent 2 mois de l’année en dehors du Canada. 

Et je reviens tout juste 2 ans de sabbatique. 

Pas trop mal n’est-ce pas?

IMPOSSIBLE de faire tout cela avant. 

Pour moi, me lancer à mon compte c’était avant tout dans l’intention d’améliorer mon quotidien

J’avais l’impression de n’avoir plus aucun contrôle sur la manière dont je passais mes journées. 

Et de me dire que cela allait continuer comme ça pendant plus de la moitié de ma vie si je ne faisais rien…

…je pouvais juste pas! 

On a toujours le choix lorsqu’on n’est pas satisfait de quelque chose: 

  1. On accepte la situation et on arrête de se plaindre
  2. On décide de changer la situation au lieu de se plaindre

Je savais que j’avais le choix de partir.

Alors au lieu de faire ma “victime” et de me plaindre, j’ai décidais de faire le pas et prendre le contrôle de ma vie. 

Maintenant, je vis la vie que je choisis 🙂
TOUS les jours.

 

Est-ce que tu aimerais être plus en contrôle de ton temps?

J’organise une rencontre en petit comité pour partager mes secrets et astuces qui m’ont permis de construire la vie qui me plaît.

La rencontre se fera en petit comité donc PREMIER ARRIVÉ PREMIER SERVI 😉  

Si tu es intéressé à participer, clique ici maintenant PARCE QUE les places sont TRÈS limitées. 

Suis moi maintenant sur :

Instagram: https://www.instagram.com/phalakonemysay

Facebook: https://www.facebook.com/pmysay

Ma Newsletter: http://bit.ly/newsletterRAC

Leave a Comment