[RAC 53] Indépendance : ma définition existe-t’elle vraiment ?

Salut à tous,

Je me décide finalement à participer à un concours d’écriture de blog mis en place par un bloggeur francais, le but étant de me faire corriger et améliorer ma « blog-écriture ».

Pourquoi j’y participe ?

Parce que le sujet d’écriture est « l’indépendance et sa définition » et comme je l’explique sur mon blog, l’un des objectifs de ce blog est de créer une source de revenu supplémentaire et d’accéder à une indépendance financière, encore faut il la définir et existe-elle vraiment ?

Alors l’indépendance, qu’est ce que c’est ?

Dans son origine étymologique, l’indépendance vient du latin « in » qui signifie « privé de » et « dependere » signifiant “etre rattaché de“, c’est-à-dire en simple mots de ne pas etre rattaché à. (Source : La toupie.org)

Ma définition

L’indépendance est la faculté de pouvoir agir sans l’aide d’autrui, d’agir à son propre gré ou sa propre volonté sans être conditionné à une autre entité; et ceci en l’absence totale de contrainte extérieures, celles-ci pouvant être matérielles, mentales ou financières.

L’indépendance se traduit aussi sur différents domaines :

–       l’indépendance mathématique: rappelez vous dans vos cours de statistiques on parlait de probabilité conditionnelle, l’évènement A se produit une fois que l’évènement B se produit. On parlait même du concept du « si et seulement si » dans nos démonstrations mathématiques, le résultat X est vérifié si et seulement si Y se produit.
–       l’indépendance conjuguale : oui vous en connaissez tous des personnes qui s’estiment célibataires endurcis (es), qui jurent par tous les noms qu’elles n’ont pas besoin de partenaire et que la présence d’un partenaire ne peut que nuire à leurs choix de vie, de hobbies et d’emploi du temps.
–       l’indépendance financière: c’est de pouvoir s’assumer soi et sa famille sans être rattaché à un job, une compagnie ou une entité particulière. En clair de ne plus dépendre d’une institution, d’une personne ou d’un groupe de personnes.

Pour vous dire la vérité, plus j’avance dans la définition et plus je me dis que ce sera une chose difficile d’être indépendant.

Faut-il pourtant se dire qu’être indépendant signifie être seul?

Dur d’y répondre.
Dans mon cas, j’ai besoin de vous, chers lecteurs, pour faire vivre ce blog (ça m’est arrivé avec mon 1er blog ou certains lecteurs me demandaient pourquoi je ne postais plus d’articles, d’autres étaient frustrés de ne pas voir de nouveaux articles)
Dans le cas de certains entrepreneurs qui créent leur propre compagnie et souhaitent devenir travailleur indépendant, une des raisons est de ne plus vouloir rendre de comptes à personne, d’avoir ses propres horaires et ses propres initiatives. Mais ici encore, l’entrepreneur aura forcément des comptes à rendre à ses clients, non?

Tombe-t-on dans la question philosophique : « l’homme est-il un loup pour l’homme »?

(ahaha je vous rappelle vos cours de philosophie, je vous le dis et le répète, l’école c’est bien mais pas suffisant)
Non je ne pense pas, je dis tout simplement que le mot « indépendance » doit être pris à la légère car au final tout le monde a besoin de son prochain. Dans le modèle économique d’aujourd’hui, une société traite ses clients non plus comme de simples acheteurs mais comme des partenaires, cette compagnie devient à l’écoute de ses clients pour innover et surfer sur la tendance du marché.

Une autre analogie :

J’occupe un poste en vente dans l’industrie IT.
Une guerre qui existe dans presque toutes compagnies et que vous avez probablement déjà entendu ou participé, c’est la guerre qui existe entre commerciaux et ingénieurs.
En simplifié ceci donne :

–       venant des commerciaux qui parlent des ingénieurs : “ce sont juste des « techos » geek qui réfléchissent en 0 et en 1, nous les commerciaux sommes les plus forts puisqu’on amène les contrats”
–       venant des ingénieurs qui parlent des commerciaux: “sans notre technique, il n’y aurait pas de produit donc pas de commerciaux, ce sont nous les ingénieurs qui sommes au cœur de l’entreprise et en plus les commerciaux n’y connaissent rien aux produit, ils sont juste bons à mettre des « disquettes » (blablater dans mon jargon).”

Ce qu’ il faut conclure selon moi, c’est qu’il existe un cercle de dépendance automatique et que l’indépendance se trouve au sein de ce cercle. 

Dans une société, chacun a son role bien précis et tout le monde travaille ensemble.

La vente a besoin du marketing pour promouvoir et communiquer ses produits comme le marketing aide la recherche et développement pour innover sur le marché. Cependant la production, la logistique et la finance ont leur importance pour valider la possibilité du projet sur leur plan respectif, et au cœur de tout ce processus: le client (ce qu’on appelle maintenant le C.R.M. Customer Relationship Management ou G.R.C. Gestion de la Relation Client). En me relisant, je m’apercois que je me suis ecarté du sujet, malheureusement je dois poster cet article maintenant car la date limite est demain mais comme je pars en voyage d’affaire à Montréal, impossible de le travailler ce soir ou même demain.

La chose positive, c’est que je reviendrai avec des idées de bonnes adresses et autres bons plans (j’ai déjà quelques idées)

Pour revenir à l’indépendance qu’elle soit conjuguale ou financière, la question est : est-ce réellement possible d’etre « indépendant » L’indépendance absolue existe-elle ? Je serais curieux de voir votre définition et vos commentaires.

@+!

Showing 11 comments
  • Jeremy Goldyn
    Reply

    Bonjour Phalakone,

    J’aime bien ta notion philosophique.
    Pour moi, l’indépendance est la possibilité de faire ce qu’on veut, quand on veut et ou on veut. Tu n’es libre que lorsque tu maitrises parfaitement tous les paramètres de ton business.

    Bon courage pour la suite !

    • Phala
      Reply

      Bonjour Jérémy,

      Merci pour ton commentaire et ton encouragement.

      @ bientot.

  • DanielG974
    Reply

    Bonjour Phalakone,

    j’aime bien l’analogie entre les ingénieurs et les commerciaux, cette petite histoire démontre que l’indépendance est finalement un leurre, elle n’existe pas, car même en prenant sa retraite (financière, professionnelle, ou autre), nous dépendrons toujours des autres, même à un degré peu élevé. Nous pourrions expliquer l’indépendance actuellement recherché par tous, d’une façon plus subtile, par ce que Anthony de Mello appelle “l’interdépendance”…nos relations sont indépendantes (je communique sur ton blog et je te réponds) et en même temps nécessaire au développement de tous (notre jeu de commentaire-réponse sera lu par plusieurs internautes – espérons le:) – et cela apportera une richesse supplémentaire au débat et aux questions que pourraient se poser les autres… voilà l’interdépendance.

    bonne continuation!

    • Phala
      Reply

      Bonjour Daniel,

      Tu n’es pas le seul à me faire part du concept de l’interdépendance, je vais continuer à te lire et apprendre de ton opinion aussi.

      Bonne continuation à toi aussi.

  • Phala
    Reply

    Hello Lucile,

    Tu ne trouveras surement pas toutes les infos sur mon blog car il avance au rythme d’une personne (moi) mais j’espère te recroiser bientot sur la blogosphère.

    @+

  • Phala
    Reply

    Bonjour Bernard,

    Merci pour ta note.

    Bon courage à toi aussi et bonne journée.
    Phalakone

  • Phala
    Reply

    Bonjour Nathalie,

    Très belle définition de la co-dépendance et ses limites.
    Je viens de te poser un commentaire sur ton blog.

    🙂

  • Kita
    Reply

    Hello fréro !
    L’indépendance n’existe pas car l’on dépend toujours de quelque chose, surtout de contraintes extérieures, et en tant qu’humains il y a de l’interaction dans les relations donc une certaine dépendance, déjà dans le milieu professionnel.
    Tu l’as très bien expliqué entre un service commercial, et un service d’ingénierie. les deux services ont besoin l’un de l’autre pour répondre au but commun de l’entreprise.
    C’est comme cela qu’on avance. De nos jours les valeurs comme , la solidarité, l’entraide,le partage ont perdu du sens, mais leur existence même…
    C’est bien dommage, mais heureusement qu’il existe des initiatives qui leur redonnent leur place à travers le monde .

    • Phala
      Reply

      @ Nathalie:
      Merci pour ton commentaire, peut-être que je devrai t’interviewer pour nous partager ton expérience?
      🙂

      @ Kita:
      Bonjour sista, j’aime ton point de vue que l’on est tous là pou accomplir une chose dans ce monde, encore faut-il la trouver.
      @+

  • James
    Reply

    Bonjour Phalakone,
    C’est assez drôle car on se renseigne pour s’installer soit aux US ou au canada.

    ça va ça se passe bien ? Tu n’as pas trop galéré ?

  • Phala
    Reply

    Salut James,

    Ben disons que ce n’est pas simple tous les jours, quand tu fais ce genre d’aventure, tu perçois ces galères comme des épreuves et tu te convains qu’elles font parties du jeu.

    Au final, tu n’es plus découragé mais pris dans l’excitation de réussir cette épreuve.

    C’est ma façon personnelle de percevoir la vie, c’est une sorte de jeu avec des ennemis, des obstacles et des énigmes à résoudre.

    Pour pouvoir les surmonter, il faut simplement accepter une fois pour toute qu’on galérera tout le temps et qu’il faut se satisfaire des victoires precedentes.

    Plus j’avance au Canada, plus je me dis que c’est peut être finalement partout la même chose.

    Tenez moi au courant de vos aventures ou plutôt de cette énigme: US ou Canada?

    Bonne continuation.

    PS: super votre blog

Leave a Comment