Liberté Financière | Prérequis 2

Welcome back ! 

Dans mon dernier article, je te parlais de ta source de motivation comme étant le premier prérequis à déterminer pour être libre financièrement. Mais ça, ce n’était que l’entrée. 

Passons maintenant au Plat principal ! Je te propose de découvrir le deuxième prérequis pour vivre la vie de tes rêves : ton ENVIRONNEMENT.

Bonne continuation.

L’environnement, ta nouvelle vitamine

Dans ta quête de liberté financière, il va falloir que tu te trouves un environnement propice qui t’aide à grandir, un environnement qui te comprend, et te soutient en cas de coup dur. 

Prenons un exemple tout simple : si tu veux devenir champion de foot, tu ne vas pas t’entraîner avec des danseurs. Ces deux mondes sont à l’opposé, l’entraînement est différent, le public ciblé est différent.

Dans notre cas, c’est la même chose. Si tu souhaites devenir indépendant et libre financièrement, tu vas devoir trouver un environnement bénéfique à cette liberté financière.

Je vous rappelle que je suis né dans la catégorie sociale ouvrière. Mon père accordait énormément de valeur à la persévérance et à l’éducation. Sa priorité était : école, diplôme et super boulot. C’est l’environnement limitant dans lequel j’ai grandi, et ce modèle de vie ne me convenait pas.

Mais un beau jour, je découvre Cédric Annicette, à l’époque fondateur du blog Business Attitude. Et là, j’ai deux gros DÉCLICS. 

Mentoring et Blogging

Le premier déclic, c’est grâce à la lecture du livre ” Père Riche, Père Pauvre ” de Robert Kiyosaki. Si vous ne l’avez pas lu, je vous le recommande fortement. 

Dans ce livre, l’auteur compare son père biologique à son père riche. Le premier est un homme très éduqué, mais qui ne comprend pas le fonctionnement de l’argent. Le deuxième est tout l’opposé, c’est-à-dire un homme avec peu d’éducation, mais qui a réussi à se créer une fortune. 

Et là, ça fait BOUM dans ma tête. 

Je me reconnais dans cette histoire, mais je reconnais aussi mon père en tant que père pauvre. C’est vrai que nous n’avons jamais discuté d’argent à la maison. Pourquoi ? Parce que mon père ignorait son fonctionnement. Je ne peux pas en vouloir à mon père, pour la simple et bonne raison qu’il est impossible de discuter de quelque chose qu’on ne connaît pas. D’où la nécessité d’un environnement qui te comprend.

J’avais donc un réel besoin de trouver quelqu’un qui m’explique comment faire du business et grandir. Je me suis mis à chercher UN MENTOR, et je l’ai trouvé à Montréal. Mon mentor ou mon ” père riche ” était mon plus gros client. Sa vie était totalement différente de celle de mon père. 

Mon père avait porté son choix sur sa famille au détriment de sa carrière, contrairement à mon père riche qui a mis sa carrière en avant au détriment de sa famille. En analysant cela, je me suis dit : Phalakone, la vie est une question de croyances et de choix. Moi je décide d’avoir la famille ET la carrière en même temps !

Grâce au livre ” Père Riche, Père Pauvre “, j’ai eu mon premier déclic. Je me suis rendu compte que j’ai le choix de vivre la vie dont j’ai envie. 

Tu as le choix de vivre la vie de tes rêves !

Le deuxième déclic que j’ai eu avec Cédric Annicette, c’est qu’il m’a fait découvrir le monde du blogging et sa communauté (Olivier Roland, Sébastien Night, Aurélien Amacker). 

En arrivant au Canada, mon objectif initial était d’apprendre l’anglais et d’avoir un super boulot. Mais quand j’ai découvert les blogueurs, leur environnement stimulant et leurs revenus passifs, re-BOUM dans ma tête. Je décide d’agir.

Mon ancien blog ” un Laotien au Canada ” (qui racontait mes exploits d’expatrié et me permettait de rester en contact avec mes amis en France) est renommé ” Réussir au Canada “. Je décide ensuite de monétiser mon blog, et j’obtiens mes premiers revenus passifs à hauteur de 900 euros par mois. 

Le blogging m’a appris la puissance d’une action intelligente. Qu’est-ce qu’une action intelligente ? 

  • tu analyses ce qui est tendance et qui fonctionne dans le domaine ; 
  • tu te questionnes sur ce que tes prédécesseurs ont fait pour réussir ;
  • tu imites leurs procédés, voire mieux, tu les améliores.

Agir intelligemment va te faire faire un PAS DE GÉANT vers ta liberté. 

Assez parlé, mon repas est presque froid 😊

Tiens, pendant que je m’attaque à mon plat, tu peux me dire en commentaires quel serait ton mentor idéal et en quoi ce mentor a fait quelque chose de différent des autres pour réussir👇

Plus tu partages avec moi, plus je peux t’apporter encore plus de valeur. 

À très vite pour le dessert et le troisième prérequis !

Phalakone Mysay

👉Joignable sur Facebook, Instagram et LinkedIn

 

 

Leave a Comment