Apprendre le québécois facilement

Le Québec, ses vastes étendues de paysages variés, son peuple si accueillant, ses cabanes à sucre… Vous avez prévu de vous installer dans la belle province ou peut-être d’y passer une fin de semaine (un week-end) ?

Les Québécois utilisent des expressions qui leur sont particulières, et qui peuvent parfois compliquer les choses pour les Français fraîchement débarqués au pays. Voici une petite liste des expressions qui vous sauveront la vie, de Montréal à Chicoutimi !

Aller chez le dépanneur

Non, votre char (voiture) n’est pas en panne ! Vous avez simplement besoin de passer faire un tour chez votre dépanneur (l’épicier du coin), peut-être pour acheter une beigne (un donut), ou quelques ingrédients pour préparer le souper (le dîner).

Être en lendemain de veille

Vous avez trop fait la fête hier soir ? Vous avez mal à la tête, ne vous sentez pas dans votre assiette ? Vous étiez complètement chaud (bourré) lors du party (soirée) ? Alors, pas de doute, vous êtes en lendemain de veille (gueule de bois), et ce n’est pas agréable !

Faire quelque chose comme du monde

C’est subjectif, mais au Québec, faire quelque chose comme du monde, c’est-à-dire comme les autres, c’est faire quelque chose correctement, comme il faut !

Ouache !

Vous baissez les yeux, et vous vous rendez compte que votre camisole (débardeur) est toute maganée (salie) ! Ouache (beurk), c’est écœurant !

Gaz

Si vous avez bien suivi, en cas de panne, ce n’est pas chez le dépanneur (l’épicier) qu’il faudra vous rendre. Par contre, il faudra demander où vous pouvez trouver du gaz (de l’essence) dans le coin !

Bienvenue

Quelque chose d’étrange se passe au Québec. Tout le monde semble savoir que vous venez d’arriver et vous souhaite la bienvenue en permanence. Ressemblez-vous tant que ça à un touriste ? Rassurez-vous, c’est simplement leur façon de dire « de rien », tout comme en anglais avec « You’re welcome ».

Carter

Vous voulez sortir avec vos chums (potes) sur la rue Sainte Catherine de Montréal, pour aller dans un club pour ce party dont vous avez entendu parler ? Alors, n’oubliez pas votre ID (carte d’identité), car si vous paraissez avoir moins de 25 ans, vous vous ferez sûrement carter (vérifier l’âge) par le bouncer (le videur) !

Frencher

Vous avez déjà entendu parler du French kiss, ce langoureux geste amoureux dont le monde entier semble nous attribuer le monopole, à nous, les Français… Eh bien, si vous vous faites cruiser (draguer) par un gars cute (mignon), vous avez des chances de finir par le frencher (l’embrasser), et peut-être par tomber en amour (tomber amoureuse) ! En espérant qu’il ne vous dumpe (largue) pas comme le dernier…

Donner un lift

Si vous n’avez plus une piasse (un dollar) et que vous devez absolument aller de Montréal à Québec, vous aurez peut-être la chance d’avoir un ami pour vous donner un lift (vous déposer en voiture) ! Sinon, il ne vous reste plus qu’à faire du pouce (de l’auto-stop) le long de l’autoroute…

Gougounes

Quelle chaleur ! C’est l’été, et vous ne vous attendiez pas à de telles températures ! Il va falloir aller faire un peu de magasinage (shopping) pour trouver du linge (des vêtements) plus appropriés. Vous aurez sûrement besoin de gougounes (tongs), de capris (pantacourt) et d’une camisole (débardeur). Tant que vous y êtes, vous pouvez en profiter pour vous racheter quelques bobettes (culottes) et quelques brassières (soutien-gorges).

Tuque

Brrr, octobre arrive et amène avec lui les courants froids qui parcourent la ville. Cette fois, votre linge (vêtements) d’été ne fait plus l’affaire. Il va vous falloir trouver un bon chandail (pull-over), des mitaines (moufles), un foulard (écharpe) bien chaud, et un anorak (manteau) pour l’hiver. Mais surtout, ne pas oublier sa tuque (bonnet) !

Cellulaire

Si vous demandez son portable à un Québécois, il hésitera peut-être avant de vous prêter son ordinateur ! En cas de coup de fil urgent, c’est un cellulaire (portable) qu’il vous faudra.

Et vous, avez-vous déjà eu de la misère (des difficultés) à vous faire comprendre au Québec ? Avez-vous des expressions à nous faire partager ?

Leave a Comment