À quoi ressemble le CV au Canada? Forme et contenu

Chose promise chose dûe, voici quelques informations sur le CV qui pourraient être utiles pour votre recherche de job sur le territoire canadien selon ma courte expérience.

Le cv canadien se nomme “Resume” à prononcer “Résumé“, il est complètement du CV français tant sur la forme que sur le contenu.
Interdit d’y mettre votre photo, d’informer votre âge et votre sexe.
Surtout n’hésitez pas à vous mettre en avant, et vous mettre dans la tête que vous êtest un “produit à vendre” en mettant en avant vos qualités, votre expérience,  et votre motivation.

La forme

Le resume doit être clair, lisible, simple et compréhensible.
Eviter les couleurs, les logos (que l’on voit souvent pour des profils marketing ou communication) ou les créations originales, il faut essayer de rester conforme à un modèle simple que l’on décrira plus tard, et qui tiendra en 2 pages maximum.

 

Le contenu

Le resume, plus qu’en France, doit synthésier vos expériences le plus brièvement possible tout en le rendant le plus vendeur par l’utilisation de verbes d’action (participer, réaliser,diriger, manager, etc..) et utiliser le plus possible d’exemples chiffrés: augmentation des ventes de X%, dépassement d’objectif de X%, réduction de la durée du projet de X jours, etc.

Il se construit généralement en 5 parties principales:

– Objectif: doit expliquer le plus clairement possible votre objectif professionnel, ce que vous recherchez et ce que vous savez faire.
Exemple: Obtenir un poste de chef de service me permettant d’exprimer mes capacités de management dans les systèmes d’informations ou obtenir un poste me permettant d’évoluer dans un environnement international

– Profil: décrire brièvement votre profil et vos compétences.
Exemple: 3 ans d’expériences dans l’industrie pharmaceutique / Management- Communication – Vente/ Quadrilingue et spécialiste du logiciel X

– Expérience professionnelle: énoncer clairement les postes occupés, les sociétés, les périodes de travail tout en décrivant vos responsabilités

– Education et connaissances techniques: exprimer ici votre background scolaire, énoncer les langues que vous maitrisez, les outils informatiques ou les logiciels sur lesquels vous avez travaillé ou étudié

– Références et hobbies: surtout ne pas oublier ces fameuses références “canadiennes si possible” qui pourra faire la différence entre un autre candidat et vous même, concernant les centres d’intérêts le recruteur cherche à savoir qui vous êtes en dehors du travail : sportif, artiste, sachez que les expérience volontaires ou associatives sont particulièrement appréciées ici surtout si elles sont appuyées d’une référence.

Voilà un peu pour ceux que ça pourrait aider, et comme je le dis souvent, je n’ai pas la science infuse et j’invite tout le monde à partager son expérience.
Pour finir, un peu de lobby pour mon ancienne société avec la vidéo ci-dessous.

 

 

Lire aussi:

– Comment répondre aux fameuses « questions de situations« ?
– Extra conseil pour vos entretiens d’embauche
– Empruntez à taux 0%, c’est possible
– Comprendre les cartes de crédit
– Une méthose pour savoir quelle carte de crédit rapporte le plus
– Sommaire “Emploi”

 

Je partagerai prochainement des exemples de cv canadiens, partagez vos conseils en commentaires.

Showing 2 comments

Leave a Comment