La technique d’embauche de la balle de tennis

Comment réussir un entretien d’embauche au Canada? 

Une question que beaucoup se posent et que je me aussi suis posé en arrivant dans le territoire anglophone canadien.

 

Un constat universel

Beaucoup de spécialistes RH vous le confirmeront, savoir se vendre est un ingrédient essentiel pour réussir un entretien d’embauche voir crucial, et utiliser une technique d’embauche permet de se préparer.
C’est aussi une raison pour laquelle on voit pousser des cabinets de coaching en carrière et développement personnel comme des champignons.

Il faut donner envie au recruteur de vous embaucher, de vouloir travailler avec vous, de se projeter dans les 3-5-7 prochaines années et de vous confier des responsabilités au sein de la compagnie.

Certes les compétences, la personnalité, les projets d’entrepreneuriat ou de volontariat sont des critères fondamentaux mais encore faut il savoir le convaincre que vous êtes la bonne personne.

Par exemple, si vous ne savez pas les relier au job proposé pendant l’entretien, il ne verra aucun intérêt de vous recruter d’ou l’importance de la préparation (voir la partie comment dans mon article précédent)

 

En clair,  séduisez-le et vendez du rêve.

Dans cet article, je vous partage un des ingrédients pour réussir votre entretien qui est de comprendre sa mécanique, cette même mécanique qui tournera cet “entretien” en conversation.

D’ailleurs je déteste utiliser le mot “entretien” , on pense plus à un interrogatoire qu’à autre chose.

Il n’y a pas que le recruteur qui pose des questions car vous aussi vous  en posez, c’est une conversation normale qui doit tourner en négociation (c’est bon signe).

 

Connaissez vous le mécanisme de la balle de tennis?

C’est un mécanisme souvent utilisé en vente et qui peut aussi être utilisée dans la vie de tous les jours (faire du networking par exemple)

Attention, ce n’est pas la recette magique pour réussir tous vos entretiens mais c’est une technique d’embauche qui m’a particulièrement aidé pendant mes 6 mois de recherches intenses.

Pensez à cet entretien comme à un match de tennis ou vous devez renvoyer la balle à votre recruteur, à la différence que l’issu finale est qu’il y ait 2 vainqueurs au lieu d’1, vous et lui.

 

Le principe du QRA ou QRD ?

Tout simplement pour  Question – Réponse – Argument ou Question – Réponse – Disquette

Le schéma classique étant Question – Réponse, rendant l’entretien très ennuyeux pour les 2 personnes, mettez vous à la place d’un recruteur, qui doit poser ces même questions pendant toute une année.

Beaucoup de candidats se plaignent de leur entretien en disant:  “le recruteur etait un robot avec sa feuille de questions“.

Il en existe oui, mais pas toujours.

Si c’est vraiment le cas à chaque entretien, vous êtes vous posé la question si cela venait toujours du recruteur?

 

Soyez pro-actifs

Facilitez lui le travail et simplifiez l’entretien en prenant les devants.

Ne l’oubliez pas, c’est une conversation entre 2 acteurs,  cette communication doit être en mode “active-active” et non “active-passive”.

 

Comment s’applique concrètement ce principe QRD

Je simplifie les questions et les réponses pour éviter un article de 3 pages.

 

Schéma classique
Question
Présentez vous?

Réponse
Je m’appelle XXX, diplomé en Economie de l’Université  XXX, 3 ans d’expérience dans la recherche économique…rien ne suit

Ici, il n’y a aucun argument de vente, le candidat répond purement et simplement à la question sans ajouter de valeur à sa réponse.

Mettez vous dans l’esprit que le recruteur a déjà lu votre cv et souhaite maintenant vous connaitre plus que cette feuille de papier, connaitre votre motivation et étudier si il y a un match entre vous et la compagnie.
Dans ce schéma, vous ne donnez pas envie au recruteur de continuer à converser , il se retracte sur lui même et souhaite déjà finir son entretien.

 

Dans le schéma QRD

Question
Présentez-vous

Réponse
Bonjour je m’appelle XXX, je suis diplomé en Economie de l’Université XXX, 3 ans d’expérience dans la recherche économique…

Disquette ou Argument
Lors de mon dernier emploi chez XXX, le vice président m’a confié un projet de recherche économique sur le Canada où j’ai pu conduire et coordonner une équipe de chercheur pendant 6 mois.
C’est aujourd’hui la raison pour laquelle nous nous rencontrons afin de discuter du poste de Directeur de la recherche au sein de l’équipe XXX.
Peut être pourriez vous me présenter le poste en détail afin d’étudier si je peux être le genre de candidat que vous recherchez

Ici:
– vous avez pris les devants en lui évitant sa question qu’il voulait vous poser “pourquoi êtes vous intéresse par le poste” par exemple
– vous lui rebalancez la balle de tennis afin qu’il refléchisse à une autre question
– vous avez donné un argument en relation avec le poste “dirigé une equipe” = preuve de leadership
– et vous n’etes plus en mode interrogatoire puisque vous vous placez d’égal à égal au recruteur “si je peux être le genre de candidat que vous recherchez“.

De plus, vous lui faites savoir indirectement que vous n’avez pas de temps à perdre et que d’autres employeurs sont disponibles pour vous rencontrer (ça marche croyez moi)

 

Question
Excellent, je suis Directeur de la recherche bla bla bla, et le poste est bla bla bla, est ce le genre de poste dont vous vous attendiez?

Réponse
C’est parfaitement le genre de poste dont je vise: pouvoir allier des compétences de recherche et de management dans le domaine des investissement internationaux

Argument
Par exemple, dans mon expérience associative de bla bla bla, j’ai été amené bla bla bla ….
D’autant plus qu’en parcourant votre site internet il est mentionné que l’évolution interne est fortement mise en avant, est ce que c’est une politque que vous appliquez toujours?

Ici encore:

– vous avez prouvé que vous avez travaillé pour cet entretien, croyez moi le recruteur aime voir que c’est un poste que vous considérez au sérieux et que vous souhaitez vous impliquer à long terme

En pensant à un échange de balle de tennis, vous vous renvoyez la balle mutuellement, et vous verrez que vous prendrez plaisir a faire des entretiens.

 

Attention, il est important de se préparer avant l’entretien, dans mon article précédent c’est la partie comment qui vous facilite la tache en ayant fait le lien entre vos compétences et le profil demandé.

Je répète, prenez du temps à préparer vos disquettes (lire l’article précédent et insister sur le “comment”), préparez vous devant un mirroir, simulez vos entretiens avec plusieurs personnes afin de pouvoir recréer ce mécanisme tout en tentant de placer vos arguments.

 


 

Oui, c’est plus facile à dire qu’à faire mais je ne doute ni de votre créativité ni de votre ténacité.
Et vous, connaissez-vous une autre technique d’embauche qui soit efficace ?
Vous pouvez compléter cet article avec vos commentaires.

Showing 2 comments
  • Ben
    Reply

    Un très bon article, utile pour tous !
    Je suis actuellement en train de rechercher un VIE au Canada, et tes conseils me seront d’une grande utilisé 🙂

  • Cecile
    Reply

    Très bon article, je crois que l’on appelle ça avoir de la répartie.
    Je m’entraine chez moi avec mes collocataires et ce n’est pas facile en anglais.
    Merci Phala

Leave a Comment